Vêtement occasion / Vêtement occasion / Vêtement occasion, neufs enfant et adulte

Vêtement neuf

C’est bien pour celles qui n’aiment pas faire du shopping (et oui ça existe), mais qui aiment bien s’habiller quand même avec des vêtement neuf ou d'occasion. On évite la foule du samedi après-midi, toutes les filles qui veulent la même robe que vous, et celle qui prend la dernière dans votre taille (enfin on ne peut pas vraiment savoir, mais à vue d’œil ça avait tout l’air d’être un 38).

Alors que dans les e-shops, il y a suffisamment de stocks pour qu’on trouve presque toujours sa taille.


On profite de plein de codes promo et de prix bradés, alors on se sent moins coupable au bout de trois robes.

La livraison des vêtements est souvent gratuite et c’est satisfait ou remboursé et renvoyé gratuitement, du coup on essaye dans la tranquillité de son home sweet home, avec toutes les possibilités de sa garde-robe sweet garde-robe, et avec la paire de chaussures et la ceinture qu’on est « trop sûre que ça irait trop bien avec » …

Quand on sait ce qu’on veut c’est trop facile, sur certains sites, on peut même choisir en fonction de la couleur qu’on veut, de la longueur des manches, et de, si on veut un vêtement issu du commerce équitable.

Il y a plus de choix (toutes les e-boutiques de vêtements d’internet contre toutes les boutiques de la ville où on vit, encore une fois Internet gagne)


On échappe au « Je peux vous aider ? » de la vendeuse qui nous saute dessus dès qu’on entre dans le magasin. Et du coup on n’est pas obligée de répondre honteusement « non, non je regarde juste ». Parce qu’on n’entre pas toutes dans un magasin en demandant à la vendeuse (« Vous avez des gilets manches trois-quart vert pomme avec une encolure en poil de yak ? Non ? Bon tant pis »)


On ne peut pas essayer et on a beau regarder les 8 photos du mannequin qui porte la robe dans toutes les positions, on a quand même un peu de mal à s’imaginer dedans (et on a la désagréable impression que cette fille pourrait porter un sac poubelle et le rendre joli).

On veut sentir le tissu contre notre peau (parce qu’en fait, on est peut être allergique au coton, on sait jamais…), ou alors le tissu qui a l’air tout doux sur la photo se révèle être pire que le pull en laine tricoté par Mamie qui gratte tellement que oui, peut-être qu’aller s’allonger toute nue sur une fourmilière ça serait mieux. (Mais bon on peut toujours renvoyer hein !)



Ça fait quand même plus de pour que de contre ça non… Vous voyez où je veux en venir ou pas ?